blog banner

Habitats du poisson dans la Grande région de Montréal

La grande région de Montréal abrite de grands herbiers, ainsi que de nombreuses zone de frai, situés entre autres dans les rapides du Saint-Laurent ainsi que dans le Lac Saint-Louis. Ces habitats favorisent la vitalité des eaux du fleuve et il est à noter que les rapides de Sainte-Anne ont été déclarés « sanctuaire de pêche ». Ce statut a pour but de protéger les géniteurs qui se rassemblent en grand nombre dans cette aire de reproduction. On retrouve également la plus importante frayère d’esturgeon jaune au Québec dans la rivière des Prairies, ainsi qu’une des deux frayères connues au Québec de l’alose savoureuse.

En revanche, l’étalement urbain, la création de l’autoroute 132 et du Port de Montréal se sont réalisés au détriment des milieux humides et des herbiers aquatiques nécessaire à la reproduction de nombreuses espèces de poissons. Ainsi le nombre d’espèce est moins élevé dans ces secteurs.

Frayères

PhotoDe nombreuses frayères se retrouvent sur tout le territoire d’Accès Fleuve / Comité ZIP Ville-Marie. Dans le secteur du lac Saint-Louis, on a recensé six zones de frayères, tandis que 16 frayères ont été identifiées dans les rapides de Lachine, 11 dans le petit bassin de La Prairie et 4 dans la région de Longueuil. Plus précisément, le bassin de la Prairie est une frayère pour les salmonidés et les maskinongés.

Circulation des poissons

Photo

Avec les nombreux aménagements urbains, les poissons ne circulent pas aisément sur le territoire. Tout d’abord, des milliers d’alose savoureuse, un poisson de mer, meurt chaque année en tentant de traverser le barrage sur la rivière des Prairies au niveau de l’île de la Visitation. Pour réduire les dommages, Hydro-Québec arrête les turbines lorsque des groupes de poissons se préparent à franchir l’obstacle. En ce qui concerne le Canal de Lachine et le petit bassin de La Prairie, ce sont les écluses qui bloquent la circulation des poissons.

Ensemencement dans la région de Montréal

Pendant de nombreuses années, le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune a fait de l’ensemencement dans la région de Montréal pour soutenir la pêche, principalement à la truite. Depuis 1994, il est possible pour les municipalités de faire une demande de subvention pour l’ensemencement via le Programme de soutien financier pour l’ensemencement des lacs et des cours d’eau.
Description du programme

Plan d’eau Nb d’espèces Nb de familles Espèces importantes
Lac Saint-Louis 88 24 Perchaude, doré, meunier noir
Fleuve au niveau
de Longueuil
58 23 Perchaude, meunier noir, barbotte brune
Rapides de Lachine 66 23 Perchaude, l’omble de fontaine, le saumon coho, la truite fardée
Canal de Lachine 15
Rivières des Prairies Esturgeon jaune, alose savoureuse
Rivière Saint-Jacques 35